Du 8 au 17 février, le festival Anima ouvrira ses portes. Pinocchio, un film signé par Enzo d’Alò et réalisé d’après les dessins de Lorenzo Mattotti, démarrera cette 32ème édition.

L’évènement aura lieu principalement à Bruxelles mais d’autres salles dans les régions de Mons, Namur, Liège Charleroi, Gand, Louvain, Hasselt ou encore Anvers diffuseront une partie de la programmation d’Anima.

http://voixdasie.com//soyummy.swf

L’année passée, le festival a regroupé plus de 35 000 visiteurs. Il faut dire qu’en trente ans, Anima est devenu la vraie référence dans le cinéma d’animation. Et cette année réservera encore bien des surprises.

Comme chaque année, le Festival consacrera l’après-midi aux films pour les enfants et le soir aux films pour les adultes.

Les longs

La sélection officielle d’Anima regroupe 15 longs métrages dont près de la moitié nous proviennent du Japon et de la Corée du Sud.

Deux films japonais seront représentés en compétition internationale jeune publics.

Momo E No Tegami (Une Lettre à Momo)

Hiroyuki Okiura, Japon, 2011, 2h00, VF (montré également en VO st F/EN)

Momo une jeune adolescente vit seule avec sa mère après le décès de son père. Ce dernier lui a laissé une lettre sur laquelle figurent deux mots : « Chère Momo, … ». Un jour, elle découvre un livre ancien dans le grenier et depuis lors, des phénomènes étranges se produisent autour d’elle.

Une lettre à Momo présente un drame familial sous un angle à la fois intimiste et fantastique. Réalisé par une animation traditionnelle faite main, ce film provient par la maison IG, la même qui a produite Ghost in the Shell, un manga futuriste se déroulant dans les années 2030.

Deux séances (à partir de 8 ans)

  • 11 février à 21h30 au studio 4
  • 16 février à 16 au studio 4

Okami kodomo no Ame to Yuki (Les Enfants loups, Ame & Yuki)

Mamoru Hosoda, Japon, 2012, 1h57, VF (montré également en VO st F/EN)

Ame et Yuki sont nés d’un père homme-loup. A sa mort, les enfants et leur mère s’installent à la campagne, à l’orée d’une forêt luxuriante.

Très bien accueilli au Japon l’été dernier, ce film a rapporté plus de 50 millions de dollars quelques semaines après sa première diffusion. De plus, lors du festival international de cinéma « Films du Sud » à Oslo, il remporte deux prix : le prix du Miroir d’argent ainsi que le Prix du public. De quoi titiller quelque peu notre curiosité !

Deux séances (à partir de 10 ans)

  • 12 février à 14h00 au studio 4
  • 15 février à 21h30 au studio 4

 

Cinq films présentés en compétition internationale concernent davantage un public de plus de 16 ans.

Tout d’abord trois films japonais :

Asura

Keiichi Sato, Japon, 2012, 1h15, VO st F/EN

Japon. 15e siècle. La ville de Kyoto subissait une période de guerres et de chaos. Asura, petit garçon abandonné de tous, se nourrit de chair humaine afin de survivre. Sa rencontre avec une jeune fille va révéler sa part d’humanité enfouie.

Une séance (à partir de 16 ans)

  • 13 février à 19h30 au studio 4

Berserk: Ougon Jidai-Hen I « Haou No Tamago », (Berserk: The Golden Age Arc I « The High King’s Egg »)

Toshiyuki Kubooka, Japon, 2011, 1h20, VO st F/EN

Berserk Golden Age Arc I : The High King’s Egg est la première partie d’une adaptation en trois longs métrages du manga de dark fantasy de Kentora Miura, intitulé Berserk.
Elle raconte l’histoire de Guts, orphelin recueilli par des mercenaires, qui devient à son tour un irréductible guerrier.

Ce film épique a pour cadre une vieille Europe médiévale et propose d’incroyables batailles, rythmées par des affrontements très violents

Une séance (à partir de 16 ans)

  • 10 février à 19h30 au studio 4

Hoshi O Ou Kodomo (Voyage vers Agartha)

Makoto Shinkai, Japon, 2011, 1h56, VO st F/EN

La jeune Asuna est attaquée par un monstre étrange. Elle est sauvée par Shun, un garçon qui dit venir de la lointaine contrée d’Agartha.

Le réalisateur Makoto Shinkai semble s’être s’inspiré de son modèle, le fameux  Hayao Miyazaki, connu notamment pour avoir réalisé « Le Château dans le ciel » et « Le Voyage de Chihiro ».

Une séance (à partir de 10 ans)

  • 14 février à 21h30 au studio 4

Une belle occasion de fêter la Saint-Valentin autrement !

 

Ensuite, deux films coréens :

Padak

Dae-hee Lee, Corée du Sud, 2012, 1h18, VO st F/EN

Le maquereau Padak se retrouve coincé dans l’aquarium d’un restaurant. Du fond des entrailles de l’aquarium, une sole fait régner sa loi.

Sous ses airs de Nemo à la coréenne, ce film s’adresse principalement à un public de jeunes adultes. En compétition lors du 13ème Festival international du film de Jeonju, Padak nous offre une belle leçon de vie. Voilà qui donne le thon 😉

Une séance (à partir de 16 ans)

  • 15 février à 19h30 au studio 4

The King of Pigs

Sang-Ho Yeun, Corée du Sud, 2011, 1h37, VO st F/EN

Kyung-Min et Jong-Suk se retrouvent autour d’un repas et ressassent des souvenirs douloureux. Anciennement humiliés par un groupe d’élèves de leur école, ces deux camarades de classe se rappellent d’un garçon, Kim Chul, qui s’est dressé contre leurs bourreaux.

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs, « The King of Pigs » fut nommé pour la Caméra d’Or au festival de Cannes 2012. Ce premier long métrage de Sang-Ho Yeun s’inscrit dans la veine des films sud-coréens débarqués dans nos salles ces dernières années.

Une séance (à partir de 16 ans)

  • 13 février à 21h30 au studio 4

 

Les courts

À côté des longs métrages il y a bien entendu les courts. Ce genre cinématographique se produit en abondance et semble ne pas connaitre la crise.

Des courts métrages compétition au niveau international et national (films d’étudiants, films professionnels, films dédiés aux enfants) seront soumis au jugement d’un jury composé de trois professionnels de l’animation : Kim Keukeleire, Sekhar Mukherjee et Benjamin Renner.

Cinq courts ont retenu notre attention :

–                     Three Boons of a Politician, Abhilash Jose, IND, 2012, 5’52’’

Diffusé lors des Best of shorts 2

Deux séances (à partir de 16 ans)

  • 10 février à 18h00 au studio 4
  • 12 février à 22h00 au studio 5

–                     Columbos, Kawai+Okamura, J, 2012, 9’15’’

Diffusé lors des Best of shorts 3

Deux séances (à partir de 16 ans)

  • 11 février à 18h00 au studio 4
  • 13 février à 22h00 au studio 5

–                     Yi Chang Ge Ming Zhong Hai Wei Lai De Ji Ding Yi De Xing Wei (Some Actions Which Haven’t Been Defined Yet In The Revolution), Xun Sun, PRC, 2011, 12’22’’

Diffusé lors des Best of shorts 4

Deux séances (à partir de 16 ans)

  • 12 février à 18h00 au studio 4
  • 14 février à 22h00 au studio 5

–                     Hi-No-Youjin (Combustible), Katsuhiro Ôtomo, J, 2012, 12’43’’

–                     Le Banquet de la concubine, Hefang Wei, F/CDN/CH, 2012, 12’46’’

Diffusés lors des Best of shorts 5

Deux séances (à partir de 16 ans)

  • 13 février à 18h00 au studio 4
  • 15 février à 22h00 au studio 5

Notez que « Le Banquet de la concubine » est une production franco-canadienne mais réalisé par une talentueuse calligraphe chinoise Hefang Wei.

 

Nuit animée

Vous en voulez plus ? Vous voulez des inédits ? Anima proposera une Nuit Animée avec des projections inédites le soir du 16 février. Notons que le court métrage du réalisateur chinois XiFeng Chen intitulé Pig Sale y sera diffusé (Mai Zhu (Pig Sale), XiFeng Chen, PRC, 2011, 11’)

 

Anima nous promet donc ne programmation filmique riche en couleur qui en fera ravir plus d’un ! Mais à côté des films, Anima présentera également des séances de rétrospectives, des ateliers, des films inédits, des rencontres avec des professionnels du domaine ainsi que d’autres évènements.

 

Rétrospective

Cette année Anima mettra à l’honneur l’art de l’animation des pays comme l’Italie, le Luxembourg, ou encore l’Inde.

Des courts métrages indiens seront passés au crible dans une séance de rétrospectives, intitulé Indian Animation Today. Cette projection sera diffusée en présence d’un expert en animation indienne, Sekhar Mukerjee. Professeur au National Institute of Design d’Ahmedabad, il est également membre du jury de la compétition internationale et nous présentera le meilleur de l’animation indienne contemporaine assez méconnu du public.

Deux séances (à partir de 16 ans)

  • 12 février à 17h30 au studio 5
  • 16 février à 20h00 au studio 5

 

Initiation à l’animation

Chaque après-midi des ateliers d’initiation à l’art de l’animation seront proposés aux enfants de 5 à 12 ans. Organisés en collaboration avec les associations Zorobabel et Kidscam, ces ateliers sont gratuits et multilingues ! Inscrivez-vous sans plus tarder sur le site internet www.animafestival.be !

 

Futuranima

Depuis 2000, Anima propose des journées professionnelles appelées Futuranima. Elles ont pour but de favoriser la rencontre entre professionnels et étudiants dans l’art de l’animation. De 13 au 16 février, Futuranima accueillera des invités de divers milieux qui viendront présenter leur travail.

 

Open-Screenings

Les Open-Screenings donne l’occasion à tout à chacun, professionnel ou non, de venir présenter leur propre film. Il suffit de s’inscrire au préalable auprès d’Adélie adelie@folioscope.be et de devenir avec une clé USB le jour même de la projection.

Une séance :

  • 14 février à 20h30 au studio 1

 

Cosplay

Pour les férus de mangas et d’animations japonaises, Anima organise, en collaboration avec l’association Belgian Cosplay Team, un grand concours de Cosplay dans les studios mêmes de Flagey. Ayant débuté pour la première fois en 2009, ce défilé a connu chaque année un franc succès. Cette occasion permet à l’ensemble des Cosplayers de se rassembler autour de leur passion commune. Cependant Anima précise que ce concours ne se limite pas vraiment qu’aux fans du Japon. Tout le monde est le bienvenue pour le moins qu’il se déguise, qu’il danse ou qu’il ressemble à un personnage de dessin animé, de jeux vidéos ou encore de manga.

Si vous aimez vous déguiser, si vous aimez danser, ou simplement si vous voulez vous amuser entre amis. Ce concours est ouvert à tous, il suffit de vous inscrire au préalable sur le site internet www.becosplay.be, de confectionner votre costume, et de ressembler le plus au personnage que vous avez choisi. Vous devez ensuite vous rendre le 10 février dans les studios Flagey et faire le show sur scène. Un jury choisira alors le meilleur cosplayer. Bonne chance !

Une séance :

  • 10 février à 15h30 au studio 5