The Strange House, Danny Pang

The Strange House, Danny Pang

Danny Pang, qui travaille en général avec son frère Oxyde Pang, à déj0 réalisé
seul « Nothing to lose » en 2002, « Leave me alone » en 2004 et « Forest of death » en 2006.
Avec ce nouveau long métrage, il nous entraîne dans une histoire qui se passe en Chine, où une jeune fille se voit proposer de se faire passer pour une nièce, qui serait décédée pour rencontrer la grand-mère de cette famille un peu bizarre…
Le film se laisse regarder et on rentre assez bien dans la première moitié du film, ensuite ça se complique au niveau de l’ intrigue. Certaines prises de vues et  différents dialogues en oppositions apportent un effet de perte de repaires de la fausse nièce et aussi du spectateur ne sachant plus où se situe la vérité.
Par contre la vérité déclamée à cinq minutes de la fin par un des deux acteurs principaux du film est amenée de manière assez brutale et contraste fort avec le reste du film qui comporte plus de subtilités intéressantes que cette fin de film.
Rédaction: Fabrice Lambert au BIFFF 2016 pour Voix d’ Asie.