http://voixdasie.com//soyummy.swf

Le nid d’hirondelle fait partie d’un des mets les plus chers de la gastronomie de l’Asie du Sud-Est. On parle de nid d’hirondelle mais il serait plus juste de parler de nid de martinet car, seule une espèce de martinet sécrète un nid comestible et seule la partie blanchâtre se mange. Il est considéré comme un produit de luxe et est vendu à plus de 1000 euros le kilo. Tout dépend de la pureté du nid et de l’espèce à laquelle il appartient.

Récolter le nid demande beaucoup d’effort, il se trouve en général dans les cavités de falaises et souvent en altitude ou dans les grottes reculées de la jungle.  Les hommes, les dénicheurs, se rendent dans ces cavités et risquent leur vie tous les jours pour nous dénicher ce fameux trésor.

Au Vietnam, à Nha Trang dans la ville de Khanh Hoa, se trouve une île que l’on peut apercevoir de la plage : l’île Dao Yên. Elle est entièrement habitée par ces martinets.

Le nid d’hirondelle était, autrefois, réservé aux rois. Aujourd’hui, nous pouvons le déguster dans tous les grands restaurants ; chinois en général, au prix de 100 euros, pour un bol de soupe de nid d’hirondelle.On lui accorde mille vertus à cette recette : c’est un très bon fortifiant, il repousse la vieillesse, facilite la digestion, accélère la guérison, est très bon pour la peau, … etc…

Comment consomme-t-on le nid?

Tout d’abord il faut le préparer.
A l’état pur, il faut le débarrasser de toutes ses impuretés et de ses plumes. Puis, il faut le faire cuire trois heures dans de l’eau bouillante. Il va alors se déliter en de nombreux filaments.
Sur le marché, nous le retrouvons en général sous la forme séchée, comme une petite galette de riz. Une fois acheté, on le retrempe dans de l’eau tiède et seulement après, nous pouvons le cuisiner.
Il faut savoir que, dans tous les restaurants, nous retrouvons souvent la célèbre soupe de nid d’hirondelle. Mais attention, cette dernière n’est qu’une imitation car, si  au prix de 3,50 euros à 5 euros…Ce ne sont en fait que des blancs d’œufs battus avec des cheveux d’anges.

Comment reconnaître le vrai du faux?

Vu le prix actuel sur le marché, beaucoup de trafiquants sont tentés de commercialiser le faux. Voici quelques astuces pour les différencier :

  • le vrai est inflammable
  • trempez-le dans un bol d’eau, après 30 min, l’eau ne change pas de couleur et il n’a pas un aspect flasque
  • le vrai a l’odeur de l’œuf
  • quand on le trempe dans l’eau, il gonfle et prend jusqu’à deux fois sa taille, tandis que le faux, gonfle juste un peu

 

Idées Recettes

  1. Nature :
  • hydratez le nid
  • mettez-le dans un bol en terre cuite avec couvercle
  • ajoutez du sucre de canne
  • cuisez le tout au bain marie pendant 50 min à feux très doux
  • dégustez chaud

2.  Aux graines de lotus :

  • enlevez les deux couches de la graine
  • si la graine est sèche, la réhydrater pendant 1h ou deux
  • les cuire dans de l’eau tiède sans qu’elles ne deviennent trop moelleuses
  • rajoutez le sucre de canne
  • coupez le gingembre en filament
  • le nid+la graine+le gingembre+le sucre de canne, le tout dans le pot en terre cuite
  • toujours finir la cuisson au bain marie jusqu’à ce que la graine soit fondante
  • servez froid ou chaud en dessert

3.  aux pruneaux + pigeon

  • toujours le même principe
  • assaisonnez selon vos gouts
  • rajoutez juste les pruneaux et le pigeon, puis, finir la cuisson au bain marie

Alors, qu’est-ce que vous en pensez ?

Rédaction & Présentation: NGUYEN ANH THU ROSA

Articles similaires

Répondre