Origine:

Les origines du « pho » sont peu claires, une théorie dit qu’il va été développé sous l’influence française, il serait une déformation du pot au feu. Une autre est tout simplement qu’elle vient du nord du Vietnam dans la ville de Nam Dinh.

http://voixdasie.com//soyummy.swf

Ce qui est sûr c’est que le « pho » est le plat le plus consommé au Vietnam, il est très différent du nord du sud.

Au nord le bouillon est roi, tandis que dans le sud, le pho se présente avec beaucoup de garnitures fraîches tel que la feuille de basilique vietnamienne, le soja, la ciboulette viet, la coriandre, la menthe, le citron, le piment.

Le pho est très populaire par son prix abordable, environ 1 euro le bol si on le déguste le long des trottoirs, et 2 euros ou plus dans les restaurants.

 

 

Cette soupe de nouilles peut se déguster tout au long de la journée, on peut la trouver à tous les coins de rues et à n’importe quelle heure.
La plupart préfère la manger le matin pour bien commencer la journée.

Il existe la version traditionnel au boeuf, sinon au poulet ou végétarienne.
Le succès du plat passe par le bouillon, Plus il est préparé à l’avance, plus les arômes se diffusent et meilleur est son goût.

Le Pho du Vietnam, le plus cher coûte 850 000 dong, soit environ 32 euros.
A base de boeuf de Kobe. Ce fameux boeuf qui reçoit des massages pour attendrir la viande et qui boit de la bière.

On peut le déguster dans l’hôtel très connu dans le nord du Vietnam le VUON THU DO

 

 

 

Ingrédients de base:

  • gingembre
  • oignon
  • jarrets de boeuf ou poitrine
  • sel
  • eau
  • nouilles de riz
  • aromates tel que: clous de girofles, anis étoilés, bâtons de cannelle, graines de coriandres

 

 

Plonger le boeuf dans l’eau bouillante, laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que le liquide réduit du tiers. Il faut bien écumer, goutter et réajuster l’assaisonnement
On ajoute ensuite les arômes, puis le gingembre et l’oignon.

A côté dans une casserole d’eau bouillante, faites cuire les nouilles de riz dans de l’eau bouillante, égouttez ensuite
on sert le tout dans un grand bol, tout d’abord un fond de soja, puis les nouilles de riz, par dessus quelques tranches de boeuf cru, qui seront cuit instantanément avec le bouillon chaud verser par dessus, quelques tranches d’oignon.

On saupoudre de coriandre, de ciboulette et de poivre.

A côté, sur une assiette présentez un bol de sauce « nuoc mam » avec quelques piments coupés, du citron, les herbes aromatiques fraîches

 

Rédaction & Présentation: NGUYEN ANH THU ROSA

Articles similaires